Categories

Accueil > Politique > Lettre à Marine Le Pen

9 octobre 2013
redac

Lettre à Marine Le Pen

Alors voilà, Marine, je t’écris afin de te faire part en tant que citoyen, jeune majeur républicain et antiraciste de ma réaction quant au tumulte médiatique autour de toi et ton parti.

J’aborderais donc dans cette lettre deux points. Dans un premier celui de la prétendue victoire de Laurent Lopez et ton parti à Brignoles, et en second point le fait que tu ne parviennes plus à t’identifier dans le spectre politique.

Venons en donc à Brignoles, charmante petite ville dans le département du Var, dans la région Provence Alpes-Côte d’Azur, ville fixée par les médias depuis quelques jours afin de parler du score de ton parti, le Front National aux élections cantonales partielles. Une victoire pour le Front National ?
J’ignore cette victoire, quel parti politique républicain pourrait prétendre à une quelconque réussite lorsqu’il arrive en tête d’un scrutin, où 67,6% des inscrits ne se sont pas déplacés aux urnes ?
Comment prétendre à une victoire démocratique lorsque ton parti remporte un scrutin avec seulement 2718 voies, sur 20 728 inscrits sur les listes électorales ?
Non Marine, toi et ton parti vous vous trompez, il n’y a pas de victoire pour le Front National, il y a une défaite certaine pour la démocratie et la république. Ton parti, Marine, se félicite donc de « bons chiffres » électoraux en laissant de coté l’avis des citoyens, sans chercher à remédier non même à comprendre les raisons d’une telle abstention. Le plus grand ennemi du Front National, c’est la démocratie et de part ce fait il reste évident qu’il n’est pas dans votre intérêt à ce que les citoyens aillent aux urnes !

Parlons maintenant de la place de ton parti dans le spectre politique ; tu as annoncée via les médias que tu déposeras plainte contre quiconque osant qualifier ton parti comme parti d’extrême droite.
Je t’invite à élire domicile dans un commissariat de police, à te rendre sur les réseaux sociaux, sur Google, où simplement en ouvrant les journaux, afin de recenser les affirmations au sujet de la situation politique de ton parti ; puis à cesser les campagnes électorales et politiques afin de pouvoir prendre la totalité de ton temps pour déposer plainte contre des milliers de personnes, mais également contre la majorité de tes adhérents se reconnaissant eux d’extrême droite !
J’espère donc, moi aussi te faire perdre du temps et recevoir dans les jours à venir un appel d’un bureau de police m’informant d’une plainte de ta part à mon égard, car oui je l’affirme le Front National est bel et bien un parti d’extrême droite, antirépublicain et comme je te l’expliquai quelques lignes plus au dessus contraire aux principes de la démocratie !

Pour faire simple, et t’aider à ce que tu te remettes psychologiquement en place dans le spectre politique, je vais te citer quelques partis politiques en les plaçant politiquement.
En France à l’extrême gauche tu retrouves plusieurs partis tels le Nouveau Parti Anticapitaliste, Lutte Ouvrière, à gauche tu retrouves Europe Écologie Les Verts, le Parti Socialiste, au centre il y à le MODEM, l’UDI, à droite il est existe l’UMP, Debout la République puis à l’extrême droite il y à ton parti, celui de ton héritage familial, le Front National !
Bref, ceci n’est pas nouveau, ton parti est extrémiste, que ce soit par la radicalité de ses propositions et des ses actes, il est extrémiste de droite par son appartenance politique historique, en cherchant également sans cesse à aller toujours plus loin à l’encontre des principes républicains et démocratiques !

Voilà ces quelques mots Marine, en guise de témoignage d’un jeune citoyen qui ne constate en aucun cas de victoire de ton parti d’extrême droite, fascisant, qui incite aux replis sur soi et à la haine !

Rémi Marchand, 19 ans, Le Mans (Sarthe)

Commentaires

Répondre à cet article