Categories

Accueil > Libres-échanges > Privatisation de la Poste : le changement c’est pas maintenant (...)

27 août 2012
redream

Privatisation de la Poste : le changement c’est pas maintenant ...

POLITIQUE-SOCIAL.Les dégats de la libéralisation du secteur postal touche en particulier les communes rurales.

http://www.humanitejeunes.fr/IMG/jpg/on_est_2_milllions_v2.jpgSur mon lieu de vacances, je me rends dans un bureau de Poste d’un village situé en plein coeur des Hautes-Alpes. Il faut s’armer de courage car malgré deux guichets, un seul est ouvert. De plus, les horaires sont assez contraignants : ouvert de 9h à 12h. En discutant avec la postière, celle-ci m’explique qu’il y a quelques années ils étaient une dizaine à travailler dans ce même bureau, alors qu’aujourd’hui elle est toute seule, et tourne dans 3 bureaux de Poste différents. Elle m’explique aussi sa crainte ainsi que celle des habitants de voir le dernier service public du village fermer à moyen terme.

Voila où conduit la libéralisation des services publics dictée par la Commission Européenne ultra-libérale, de surcroît, c’est également la conséquence de la privatisation (transformation de la Poste en SA) votée par la droite il y a deux ans, et que la gauche tout entière (PCF,PS,EELV ...) a combattu en se joignant aux syndicats pour organiser le referendum citoyen sur l’avenir de la Poste. D’ailleurs, le résultat fut un succès avec plus de 98% des votants (sur plus de 2,8 millions de participants) s’exprimant ainsi contre la privatisation du Service public postal.

Il me semble que la "gauche" (du moins le Parti "Socialiste") tient le pouvoir actuellement avec une large majorité au Sénat et à l’Assemblée. Qu’attend le gouvernement Hollande-Ayrault pour arrêter la casse des Services publics dont la Poste, laquelle n’a eu de cesse de démanteler progressivement son réseau de bureaux ruraux, jugés pas assez "rentables".

Ils se disent de gauche ? Mais qu’ils le prouvent une fois pour toute !

Commentaires

Répondre à cet article